La transmission des langues au sein d’une famille | Bondy Blog

Dans un recueil d’articles, Langage et société, Familles plurilingues dans le monde, mixités conjugales et transmission des langues, des chercheuses du CNRS[1] tentent de comprendre la passation de plusieurs langues au sein d’un même foyer. Cet ouvrage permet de corriger certains préjugés sur le bilinguisme familial.

« Concevoir un dossier interdisciplinaire sur les pratiques plurilingues des familles mixtes était en soi un défi. »Voici l’objectif  que les trois chercheuses, Christine Depres, Gabrielle Varro et Beate Collet se sont lancées. Leur tâche n’était pas aisée car la littérature sur le sujet fait peu de passerelles entre la sociologie et la linguistique. Si la mixité conjugale est abordée dans ce dossier, le plurilinguisme familial est aussi traité par le biais de la migration.

Les différentes études réalisées relèvent qu’une famille où plusieurs langues sont parlées ne signifient pas nécessairement que tous les enfants parlent toutes les langues : « tout dépend de la façon dont les langues en présence cohabitent et expriment des rapports conjugaux et familiaux. » Cet ouvrage souligne en effet un élément majeur : dans le contexte d’immigration d’une famille entière comme dans celui d’un couple mixte, une langue devient minoritaire face à celle pratiquée au quotidien. Les enjeux sociaux de la transmission et la volonté de la famille ont une grande importance dans l’apprentissage de la langue par les enfants.

Chez Myriam, si ses parents d’origine algérienne parlent tous les deux un dialecte ce n’est pas pour autant qu’ils l’ont transmis à leurs enfants : « Malheureusement, il n’y a pas eu une grande volonté de transmission de mes parents sur la langue. Ils se sont toujours parlés entre eux en arabe au début pour qu’on ne comprenne pas ce qu’ils disaient. » L’apprentissage de la langue c’est plutôt fait chez la grand-mère, « mais quand elle nous parle en arabe on répond en français. » Myriam se sent frustrée de ne pas maîtriser la langue de ses parents et envisage de prendre des cours pour combler ce qu’elle considère comme un manque.

Désirs parentaux et contexte national

Source: www.bondyblog.fr

Une étude du CNRS sur les familles plurilingues et la passation des langues dans la sphère familiale.